Baloise Group a vu son bénéfice net légèrement reculer au premier semestre à 203,4 millions de francs, contre 213,5 millions un an plus tôt (-4,7%). Le volume d’affaires de l’assureur bâlois s’est replié de 1,2% à 4,522 milliards, en raison de la faiblesse de l’euro.

Exprimé en monnaies locales, le volume des primes s’est toutefois étoffé de 3,2%, a précisé mardi l’entreprise. Les fonds propres ont diminué de 3,8% à 3,975 milliards.

La solvabilité atteint 227% (224%) et le ratio combiné se monte à 93,0% (90,2%). Le revenu des placements atteint 828,7 millions de francs, contre 1028,0 millions de francs au premier semestre de l’an passé, selon un communiqué diffusé mardi.

Le consensus des analystes AWP s’attendait à un bénéfice net à 200,4 millions de francs. Il s’agit du seul chiffre qui a battu les attentes.

Le groupe d’assurances ne souhaite pas formuler de prévisions à court terme vu le développement des marchés financiers.

Il a confirmé, à long terme, viser un rendement des capitaux propres de 15% au-delà des cycles et une augmentation du bénéfice par action.

De plus, Baloise Group a indiqué vouloir augmenter la capacité bénéficiaire sur le long terme de 200 millions de francs grâce au programme stratégique «Bâloise 2012».