BIT

Peu de progrès en 60 ans

Risques professionnels

Certains risques professionnels encourus dans les années 1930 n'ont toujours pas disparu. C'est ce que constatent les auteurs de la dernière édition de l'Encyclopédie de sécurité et de santé au travail produite par le Bureau international du travail (BIT) qui vient de paraître. Créé justement il y a soixante ans, cet ouvrage titanesque et pluridisciplinaire dresse une sombre liste des dangers qui mettent en péril la santé de dizaines de millions de travailleurs dans le monde. La silicose des mineurs, les cancers liés aux agents toxiques de l'environnement, les douleurs consécutives aux mouvements répétitifs, mais aussi les incendies, les risques nucléaires ou les épidémies, tous ces risques sont encore vivaces, dans les pays riches également. Beaucoup pourraient être évités grâce à des mesures de sécurité plus strictes. A ces dangers séculaires s'ajoutent des risques plus «modernes»: les troubles oculaires ou les lésions des mains dues à l'usage intensif de l'ordinateur. Le BIT n'hésite pas à évoquer aussi le tabagisme. On ne le blâmera pas. S.Ta.

Publicité