Libre-échange

Le projet d’accord Suisse-Inde est ressuscité

Au point mort depuis de longues années, les négociations ont reçu une impulsion lors de la visite d’Etat du président indien Ram Nath Kovind à Berne vendredi. La protection de la propriété intellectuelle reste le sujet qui divise

L’ouvrage est remis sur le métier. Le projet d’un accord de libre-échange (ALE) Inde-Suisse a fait l’objet de nouveaux pourparlers vendredi, entre, d’une part, les conseillers fédéraux Guy Parmelin (Economie) et Ignazio Cassis (Affaires étrangères) et, d’autre part, le président indien Ram Nath Kovind, en visite d’Etat en Suisse.

«L’Inde, un marché en pleine croissance, est l’un de nos principaux partenaires commerciaux en Asie, affirme au Temps le Secrétariat d’Etat à l’économie (Seco). Nous avons tout intérêt à établir des relations privilégiées avec elle. Un ALE nous donnerait un avantage sur nos concurrents qui n’en ont pas encore.» L’Union européenne, par exemple, est dans la course.