Narendra Modi gagnera probablement de nouveau les élections indiennes ce printemps. Mais ce ne sera pas avec l’enthousiasme économique qui l’a accompagné il y a cinq ans. Son attitude pro-business, sa volonté de créer des emplois, de libéraliser un pays encore marqué par un marché très régulé avaient largement convaincu.