Pandémie oblige, le nombre d’implantations dans la région zurichoise a reculé de 21%. L’organisation de promotion économique Greater Zurich Area (GZA, qui représente neuf cantons) et ses partenaires ont néanmoins enregistré 86 nouvelles entreprises étrangères sur son territoire, selon un communiqué publié mardi.

Un résultat jugé «très solide» au vu du contexte sanitaire, par Sonja Wollkopf Walt, directrice générale de l’organisation. A la fin du premier semestre, cette dernière s’attendait à un recul de 30 à 40%, voire pire. En cause, la crise économique, l’incertitude, mais aussi les obstacles aux déplacements et l’annulation d’événements. Le pipeline de projets, de même que l’attrait de la Suisse en temps de crise qui vaut «de l’or» ont finalement permis d’atténuer le recul.