Une start-up qui détecte les parasites de la vigne grâce à un laser, une autre qui propose de remplacer les tests sur animaux, une autre encore qui veut décarboner le chauffage urbain. Ces jeunes pousses présentées le 14 juin lors d’un événement à Genève ont en commun d’être nées à la faculté des Sciences de l’Université de Genève et d’être soutenues par le Science Innovation Hub (SIH), une initiative lancée pour développer l’entrepreneuriat dans le monde académique. «Nous essayons de faire évoluer la culture au sein de l’université, en aidant les chercheurs - étudiants et professeurs - à aller au contact de secteurs d’activité qui pourraient être intéressés par leurs travaux», résume Julien Levallois, directeur du SIH.