Car-sharing

Le propriétaire devient loueur

La start-up zurichoise Sharoo remporte une distinction internationale. Car le partage est en vogue, y compris pour les voitures privées

La plateforme en ligne Sharoo révolutionne le car-sharing entre particuliers à l’aide d’un système aussi simple que peu coûteux. Avec Sharoo, en quelques minutes, tout propriétaire de voiture devient loueur et tout titulaire d’un permis de conduire devient locataire. Une sorte d’Airbnb de la voiture «made in Switzerland», si l’on veut bien. Le modèle de Sharoo AG, Zurich, s’impose également en comparaison internationale. Le cabinet de conseil Frost & Sullivan a décerné à la start-up son «Best Practice Award 2016», autrement dit le premier rang européen. Les analystes de Frost & Sullivan ont été assez séduits par Sharoo pour lui attribuer la note globale de 9 (sur 10).

Les plateformes en ligne qui donnent accès à la nouvelle mobilité sont en plein essor. La croissance du car-sharing est particulièrement spectaculaire. Le moteur de cette tendance est le fait que le car-sharing entre particuliers ou entreprises se passe en l’absence d’un prestataire central, donc par un concept peer-to-peer sur des plateformes réellement innovantes. Il existe actuellement en Europe une trentaine de tels services, qui permettent aux particuliers ou aux entreprises de louer leurs véhicules à des tiers lorsqu’ils sont à l’arrêt.

Le smartphone en guise de clé

Outre des atouts tels que convivialité, fiabilité, qualité de service et sécurité, les analystes de Frost & Sullivan voient un avantage décisif dans la «Sharoo Box» de Sharoo, un système exclusif qu’il est possible d’installer en un rien de temps sur à peu près n’importe quel véhicule. Grâce à cette boîte intelligente, le locataire peut ouvrir et refermer la voiture réservée par le biais de Bluetooth sur son smartphone. Une remise personnelle de la clé, qui compliquerait la vie du loueur et du locataire, n’est pas nécessaire.

La start-up helvétique a ainsi pris de l’avance sur ses concurrents sur ce marché P2P. De façon générale, elle fait partie des leaders technologiques dans la branche du car-sharing. Avec sa solution d’accès sans clé peu coûteuse, Sharoo dicte un nouveau critère et s’octroie un avantage compétitif évident.

La conclusion de Krishna Achuthan, analyste auprès du cabinet de conseil Frost & Sullivan: «Sharoo propose une solution d’ensemble convaincante, qui assure à ses clients un car-sharing simple, avantageux, sûr et sans souci.»

*Directrice générale, Sharoo AG, Car-sharing, Zurich


Partenaires aux noms connus

Avant

Si le concept de Sharoo est particulier, sa naissance ne l’est pas moins. L’entreprise a vu le jour en tant que spin-off de la filiale de Migros m-way. En l’occurrence, le plus grand distributeur de Suisse a une fois encore fait œuvre de pionnier, tant par sa stratégie que par sa politique d’entreprise. Peu après sa fondation, l’équipe de la start-up Sharoo a pu s’attacher, en guise de co-investisseurs et partenaires stratégiques, des enseignes suisses connues: l’importateur de voitures AMAG, le pionnier du car-sharing Mobility et l’assureur Mobilière.

Maintenant

Sharoo permet aux particuliers et aux entreprises de louer leurs voitures à des tiers en dehors des heures où ils les utilisent, de manière souple et sans remise des clés. Tandis que les loueurs optimisent l’utilisation de leurs véhicules et en diminuent les charges, le locataire, lui, bénéficie sur simple appel téléphonique d’une mobilité peu coûteuse et écologiquement sensée. Le véhicule est automatiquement assuré par La Mobilière pendant toute la durée de la location.

Publicité