La Chambre genevoise immobilière, à travers CGI Conseils, n'est pas en reste en termes d'informations aux futurs propriétaires puisqu'elle vient de publier un recueil: «La propriété ça m'intéresse.» «Les acquéreurs ne s'informent souvent pas suffisamment des détails et des conséquences d'un acte d'achat», constatent unanimes les professionnels de la branche. Pour parer à ces lacunes, tous les points forts qui marquent une telle transaction sont décrits par le menu, car à tous les stades du processus, l'acheteur doit être attentif non seulement à ses droits, mais aussi à ses devoirs.

Après l'excitation d'avoir visité un appartement ou une villa, difficile de résister à la pression d'un promoteur souvent pressé de conclure l'affaire. Il exige, par exemple, le versement d'un acompte pour réserver l'objet de vos rêves. Son contrat devra respecter certaines formes juridiques pour être valable. L'acquéreur n'est souvent pas au fait de la législation en la matière et hésite à consulter, alors qu'il aurait tout intérêt à signer une promesse d'achat devant notaire, pour être certain d'être protégé en cas de problème. Ou encore, il peut se renseigner auprès de l'association de défense des propriétaires de son canton, voire même d'un avocat en cas de doute. Une simple consultation permet souvent de corriger le tir et d'obtenir une garantie minimale que les choses se passeront bien pour les deux parties. Il est toujours possible de résilier une promesse d'achat lorsque des clauses de sortie sont prévues à l'avance. Cela évite bien des nuits blanches, si on n'y avait pas pensé. Le guide de la CGI rappelle les phases importantes, y compris la conclusion d'un contrat d'assurance pour protéger son bien immobilier et n'omet pas non plus de livrer quelques adresses utiles. Prix: 35 francs, auprès de la CGI Conseils, rue de Chantepoulet 12.