Record battu. Jeudi soir, quelques minutes avant la publication de ses résultats pour le second trimestre 2005, Google voyait son titre s'envoler à 317,8 dollars. Euphoriques, les investisseurs qui ont porté en un an le titre de 85 dollars à ce sommet allaient vite être refroidis. Malgré de nouveaux résultats record, Google a prévenu que sa croissance allait ralentir. En ouverture vendredi, l'action perdait près de 2%.

Avec un chiffre d'affaires doublé sur un an à 1,38 milliard de dollars, et un bénéfice quadruplé à 343 millions, Google a réalisé des résultats meilleurs qu'attendu par les analystes. En déduisant les versements que Google effectue à des sites tiers qui placent ses annonces, le chiffre d'affaires s'élève à 890 millions, alors que les analystes s'attendaient à un chiffre de 842 millions. La seule relative mauvaise nouvelle de ce second trimestre provient de la marge opérationnelle, qui a baissé de 35,2% au trimestre précédent à 34,4% – elle est tout de même en hausse de 24% sur un an. La raison principale vient de l'engagement d'un nombre extrêmement élevé d'ingénieurs. Les effectifs de Google s'élèvent désormais à 4183 personnes, soit 701 de plus. Directeur de Google, Eric Schmidt a d'ailleurs averti que cette marge pourrait baisser, vu les investissements à venir de la société. Ceux-ci ont d'ailleurs doublé pour s'élever à 95,8 millions de dollars lors de ce dernier trimestre.

Demi-avertissement

Google est resté fidèle à sa politique et n'a émis aucune prévision pour le trimestre en cours. Eric Schmidt a pourtant insisté sur le caractère exceptionnel du troisième trimestre 2004, lors duquel Google avait bénéficié d'une publicité très importante lors de son entrée en Bourse. De plus, a ajouté le directeur de Google, moins de personnes seront connectées de juillet à septembre, d'où des recettes publicitaires inférieures. Un avertissement qui intervient alors que la croissance du chiffre d'affaires au second trimestre 2005 a été de «seulement» 10% par rapport au précédent, dont les résultats étaient en hausse de 22% par rapport au dernier trimestre 2004.

Meilleur que Yahoo!

Malgré ces bémols, Google affiche de meilleurs résultats que Yahoo!, son concurrent le plus direct. Yahoo! avait déçu en annonçant mardi un chiffre d'affaires en hausse de 45%, soit moins qu'espéré. Ses prévisions pour le trimestre en cours ont également déçu les analystes. Du coup, le titre a perdu 13% en deux jours.