La dimunition du volume des annonces dans la presse suisse s’est poursuivie en août. Par rapport au même mois de 2008, le chiffre d’affaires provenant de ces annonces a baissé de 21,3%, à 100,6 millions de francs. Sur huit mois, il a baissé de 22,9% à 995,3 millions.

La part des annonces d’emploi a représenté en août 11,5 millions de francs, soit 54,5% de moins qu’un an plus tôt selon la statistique de l’institut Recherches et études des médias publicitaires (REMP) publiée vendredi. Sur huit mois, le chiffre d’affaires des annonces d’emploi a plongé de 46,8% à 118,4 millions de francs.

Par rapport à août 2008, les annonces immobilières ont reculé le mois dernier de 21,8% à 4,4 millions de francs, les annonces commerciales et autres de 13,3% à 77,5 millions. Les prospectus encartés ont généré 7,2 millions de chiffre d’affaires, en baisse de 5,5%.

Quotidiens à la peine

Par catégories de titres, la presse dominicale et les quotidiens ont fortement souffert en août, avec des reculs respectifs sur un an des volumes d’annonces de 33,1% à 9,4 millions de francs et de 24,9% à 56,6 millions.

La presse financière et économique n’a pas non plus été épargnée, avec une baisse de 26,2% à 2,1 millions. Même constat chez la presse grand public, où le chiffre d’affaires des annonces a reculé de 19,1% à 9,2 millions pour le mois sous revue.

En fait seule la presse hebdomadaire régionale a montré une légère croissance, de 1,7% à 3,9 millions. La presse spécialisée a aussi bien résisté, avec un volume d’annonces de 14,4 millions, soit seulement 1,8% de moins qu’un an plus tôt, alors que pour la presse professionnelle il a reculé de 13,7% à 5,1 millions.