Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi, est favorable à la publication par l’institution des comptes-rendus de ses réunions, selon des propos publiés mercredi, et va soumettre prochainement aux gouverneurs un projet en ce sens.

«Nous discutons au sein de la BCE sur la publication des comptes-rendus des réunions du Conseil (des gouverneurs)», a dit M. Draghi au quotidien allemand «Süddeutsche Zeitung». «Je tiens cela pour une prochaine étape indispensable», a-t-il ajouté, «c’est pourquoi le directoire de la BCE va soumettre au Conseil un projet en ce sens pour en discuter et prendre une décision».

Au sein du directoire présidé par M. Draghi, au moins trois des cinq autres membres se sont déjà prononcés en faveur d’une publication de ces «minutes», à savoir la retranscription des réunions du Conseil des gouverneurs au cours desquelles sont prises les décisions de politique monétaire.

Derniers en date à la BCE, le français Benoît Cœuré et l’allemand Jörg Asmussen ont plaidé en début de semaine pour une telle démarche, qui est la norme pour la Fed américaine et plusieurs autres grandes banques centrales mondiales.

Contactée mercredi, la Banque nationale suisse (BNS), qui, ces dernières années, a elle aussi amélioré sa transparence, en publiant par exemple l’état détaillé de ses réserves de changes à un rythme mensuel, a indiqué au Temps ne pas avoir de projet en ce sens. «Il n’y a pas de discussion», sur une éventuelle publication des minutes des réunions trimestrielles de son directoire, a répondu un porte-parole.

Jusqu’à présent, la BCE se refusait à publier ces protocoles par souci d’unité et crainte de possibles pressions exercées chez eux sur les patrons des 17 banques centrales nationales de la zone euro, membres du Conseil des gouverneurs, au même titre que les six membres du directoire.