L'héritier de la fortune Falk, liée à la maison d'édition de cartes géographiques du même nom, très connue en Allemagne, et ancien patron de la société zurichoise Distera, a été condamné vendredi à 4 ans de prison pour tentative d'escroquerie et falsification de bilan dans le cadre de la vente d'une société internet en 2000.

Alexander Falk, 38 ans, après avoir vendu la maison d'édition de son père, avait acheté Ision, une société internet, pour 38 millions d'euros en 1999. Au plus fort de l'euphorie boursière, fin 2000, il avait revendu Ision à la firme britannique Energis, pour 812 millions d'euros.

Appel interjeté

Un tribunal de Hambourg, qui juge l'affaire depuis trois ans et demi, l'a reconnu coupable de fraude et de fraude comptable pour avoir surévalué sa société. Quant aux quatre coaccusés, ils ont pour leur part écopé de peines de prison avec sursis entre 8 mois et 2 ans.

Le Ministère public avait estimé le montant des dommages à quelque 37 millions d'euros. La défense demandait quant à elle l'acquittement. Celle-ci a d'ailleurs interjeté appel contre le jugement. Le Parquet n'a pas indiqué s'il entendait recourir. Durant la procédure, Alexander Falk a passé 22 mois en préventive, avant d'être libéré sous condition en 2005.