Le patron d’Amazon, Jeff Bezos, a reçu une lettre inhabituelle à l’occasion du Black Friday. Elle est signée par des associations maritimes inquiètes pour les marins de la flotte marchande mondiale. Celle qui rend possibles 90% du commerce, qui permet aux foules de tout acheter au presque, des plateformes en ligne aux boutiques traditionnelles.

«Si les bateaux ne naviguaient pas, des événements tels que le Black Friday ou le Cyber Monday seraient rendus impossibles», peut-on y lire. Le Cyber Monday est l’équivalent en ligne, le lundi qui suit, du Black Friday, cette journée de soldes qui marque le coup d’envoi des achats pour les Fêtes.