Enfin. Au bout de six mois de procédures et de patience, la Nigériane Ngozi Okonjo-Iweala a été élue nouvelle directrice de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) lundi après-midi. Restée sans capitaine pendant ces six mois, l’institution navigue à vue. Autant dire que la nouvelle patronne, qui a fait l’objet d’un blocage de la part de l’administration Trump, va devoir ouvrir de nombreux chantiers.

Lire aussi l'article lié: Ngozi Okonjo-Iweala, patronne de l’OMC