Qui ne s'est jamais, à un moment ou un autre, posé cette question existentielle?

A 20 ans, on est invincible, souvent insouciant, et on veut conquérir le monde.

A 30 ans, on songe peut-être à asseoir sa situation professionnelle et à fonder une famille.

A 40 ans, on se dit que sa voie est tracée, et on voit grandir ses enfants, trop vite.

A 50 ans, on se demande si on est encore compétitif sur le marché de l'emploi, les enfants sont parfois hors de la coquille et l'on a, quelquefois, pas vu le temps passer.

A 60 ans, on est heureux et fier si l'on a encore un travail et l'on se dit qu'il va vraisemblablement falloir travailler encore 5, voire 6 ou même 7 ans pour les moins de 50 ans aujourd'hui, si l'on en croit les prédictions de notre président de la Confédération.

La pratique du métier de conseil en management des ressources humaines et la rencontre chaque année avec des centaines de personnalités de tous horizons nous conduisent à faire le constat suivant: la chose la plus difficile pour la grande majorité des gens est vraisemblablement de réussir à équilibrer tous les éléments qui constituent leur vie.

Celle-ci pourrait être représentée par un gâteau découpé en plusieurs tranches. Ces parts représentent la vie professionnelle, la famille au sens large, le cercle d'amis, la vie associative, les loisirs ou les intérêts divers (musique, art, culture, sport).

Au fur et à mesure que nous avançons dans l'existence, nous nous apercevons que la taille des parts évolue dans le temps et qu'il est souvent délicat de trouver l'équilibre parfait, d'autant plus qu'il y a nombre de facteurs extérieurs que nous ne contrôlons pas et qui influencent parfois fortement le cours des choses.

La réussite professionnelle doit-elle forcément se faire au détriment de la vie privée?

Réussir sa vie privée nous empêche-t-il de faire carrière?

Y a-t-il une règle d'or pour tout réussir de concert?

Les réponses sont difficiles à donner de manière absolue. Toutefois, et afin d'essayer d'éviter ces cas trop fréquents de managers ayant sacrifié les plus belles années de leur vie pour un objectif qu'ils n'atteignent parfois jamais, pour réaliser un jour brutalement que ce qu'ils avaient de plus précieux n'est plus..., il est judicieux d'arrêter la machine et de prendre le temps de se remettre en question.

S'arrêter quelques instants, faire le bilan sur son parcours professionnel et sur sa situation, observer son entourage et les gens qui nous sont chers, prendre tout simplement un peu de temps pour jouer avec ses enfants, se ménager du temps pour une passion ou pour une activité qui permette de se ressourcer sont d'une importance majeure.

En effet, nous devrions régulièrement faire, avec ou sans aide extérieure, cet exercice, d'introspection qui permet de se poser les bonnes questions sur les priorités de sa vie.

Un changement de travail ou une nouvelle orientation de carrière constitue typiquement un moment clé, pour bien soupeser les avantages mais aussi les risques liés et évaluer les conséquences sur son équilibre.

Accepter que l'on ne peut pas toujours tout avoir au même moment, redéfinir ses priorités, savoir parfois reculer pour mieux rebondir, constater que, finalement, l'ensemble des «parts du gâteau» nous donne satisfaction, est déjà un grand pas vers la réussite de sa vie, donc aussi de sa carrière, et peut-être pas l'inverse?