Le Temps: Certaines voix, comme celle du président de la banque centrale allemande Ernst Welteke, estime que l'euro prépare la voie à un véritable gouvernement central en Europe. Qu'en pensez-vous?

Laurent Fabius: Je ne vois pas de changement institutionnel à l'horizon. L'Eurogroupe fonctionne bien et ses membres font tout pour lui donner un maximum de visibilité.

– L'euro a-t-il encore une marge d'appréciation importante?

– Oui car on voit que la monnaie unique se trouve dans une zone de croissance soutenue et

assurée.Nous pourrions tendre vers un point de stabilisation dans une perspective qui fixerait l'euro comme une monnaie stable et solide sur le long terme.

– La parité avec le dollar est-elle proche?

– C'est dans l'air mais ce sont les marchés qui donneront la réponse à cette question.

Propos recueillis par SBG