L'association regroupant les câblo-opérateurs a réagi mardi après le lancement de Bluewin TV de Swisscom.

Le Temps: Craignez-vous de perdre des abonnés?

Claudia Bolla-Vincenz: Nous ne craignons pas Bluewin TV. Nos abonnés sont satisfaits de nos services. Mais les câblo-opérateurs devront être plus forts en marketing pour vendre leurs produits.

- Swisscom propose de la vidéo à la demande et des matchs en direct exclusifs, pas vous...

- C'est vrai. Certains câblo-opérateurs proposeront la vidéo à la demande en 2007, mais pour l'heure ils achètent du contenu. Quant au sport, nous ne proposons effectivement pas ces matchs, mais nous vendons aussi les chaînes sportives du bouquet Teleclub.

- Vous affirmez être prêt pour la télévision haute définition, mais Swisscom aussi...

- Les téléréseaux offrent des largeurs de bande supérieures à Swisscom, ce qui ne nous pose aucun problème pour suivre les avancées technologiques. De plus, le délai de transmission des émissions en direct est quasi nul, alors qu'il faudra compter plusieurs secondes avec Bluewin TV.

- Des petits câblo-opérateurs devront-ils s'allier pour améliorer leurs offres?

- C'est possible, car il en existe plus de 250 en Suisse. Mais ils peuvent déjà s'approvisionner auprès de huit plateformes principales de télévision numérique.

- Les câblo-opérateurs ne prennent-ils pas un risque en forçant leurs clients à opter pour des bouquets numériques plus chers?

- D'ici à cinq ans, le bouquet de base analogique sera fortement réduit. Les abonnés auront le choix entre de nombreuses chaînes numériques pour un choix plus personnel. Mais il est vrai que leur prix sera plus élevé.