Internet

Quotequote.ch, le site qui veut faciliter l’achat de véhicules

La start-up neuchâteloise Quotequote.ch agit comme intermédiaire entre acheteurs et vendeurs. Elle travaille déjà avec une quinzaine de garages

Quotequote veut faciliter l’achat de véhicules

Internet La start-up neuchâteloise agit comme intermédiaire entre acheteurs et vendeurs

Elle travaille déjà avec une quinzaine de garages et en vise une centaine cette année

«Chercher un nouveau véhicule en faisant la tournée des garages ou en passant des heures sur Internet est un travail fastidieux», constate Cédric Vuille, cofondateur de la société neuchâteloise Quotequote.ch. Avec Sébastien Perdrizat et David Perez, il a développé un site internet qui facilite l’achat de véhicules neufs ou d’occasion.

Lancée en octobre 2014, la plateforme propose à l’utilisateur de remplir gratuitement un formulaire afin de définir l’objet recherché. Différents critères peuvent être introduits, à l’exemple de la marque, de la carrosserie, du modèle, de la couleur, du kilométrage, du prix, de la cylindrée ou de l’année. L’équipe de Quotequote.ch analyse la requête et lance la recherche auprès de ses différents partenaires, à savoir une quinzaine de garages en Suisse romande. «Nous agissons comme intermédiaire unique entre un demandeur et différents vendeurs. Nous ne sommes pas en contact avec des privés ou des marchands automobiles mais uniquement avec des garagistes afin de garantir des véhicules expertisés», explique le confondateur Cédric Vuille.

Quotequote.ch transmet les formulaires aux vendeurs partenaires, qui proposeront une offre après quelques jours. Actuellement, la start-up enregistre une centaine de requêtes par mois et 3500 visites mensuelles.

«Le demandeur reçoit en moyenne trois offres», constate Cédric Vuille. Les acheteurs pourront dès lors se mettre directement en contact avec le vendeur, sans générer de frais supplémentaires. «Notre clientèle, âgée en moyenne de 20 à 45 ans, recherche essentiellement des voitures d’occasion, explique Cédric Vuille. Après quelques mois d’activité, nous constatons que les transactions aboutissent dans environ 5% des cas», précise David Perez.

Quotequote.ch espère travailler avec 100 garages d’ici à la fin de l’année et enregistrer une dizaine de demandes par jour. «Le gros du travail consiste à trouver de nouveaux partenaires. Ils préfèrent parfois attendre que notre site génère plus de trafic mais, dans l’ensemble, ils considèrent notre plateforme comme un nouveau canal de vente», estime Cédric Vuille.

Pour d’autres, toutefois, il s’agit d’un abonnement supplémentaire. Et préfèrent s’inscrire uniquement sur des sites plus fréquentés, à l’exemple d’Autoscout ou Car4you.

«Ces sites ne sont pas des concurrents directs. Ils ne proposent pas de service similaire au nôtre. Et face à Autoscout ou Car4you, nous proposons des abonnements plus avantageux, plafonnant à 150 francs par mois, quel que soit le nombre de véhicules proposés, note Sébastien Perdrizat. En outre, il y a de la place pour notre plateforme, sachant qu’il y a 1,4 million de nouvelles immatriculations en Suisse chaque année.»

Pour se faire connaître, la start-up de Boudry (NE) vise essentiellement les réseaux sociaux. La jeune société compte également sur une identité visuelle forte, à l’effigie d’une poule. Sébastien Perdrizat n’hésite d’ailleurs pas à se déguiser en volatile et à déambuler en ville ou aux abords des routes pour faire connaître sa plateforme.

Comment se rémunère la start-up, totalement autofinancée? Elle propose un abonnement aux garagistes qui s’échelonne entre 20 et 150 francs par mois, en fonction de la taille du parc automobile, et espère enregistrer un chiffre d’affaires de 200 000 francs cette année.

«Chercher un nouveau véhicule en passant des heures sur Internet est un travail fastidieux»

Publicité