Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Kiosque à Baar, mars 2017.
© ALEXANDRA WEY/Keystone

journaux

Rachat de la «Basler Zeitung»: la Comco mène une enquête «approfondie»

L’achat du journal bâlois par le groupe zurichois pourrait conduire à un monopole sur les annonces d’emploi dans la région couverte par le journal, suspecte la Commission de la concurrence

La Commission de la concurrence (Comco) prévoit d’examiner en détail le projet de prise de contrôle par Tamedia de la Basler Zeitung. Le gendarme helvétique des cartels soupçonne cette opération de pouvoir générer ou renforcer une position dominante de l’éditeur zurichois diversifié sur différents marchés.

Lire aussi: Tamedia s’étend encore en reprenant la «Basler Zeitung»

Annonces d’emploi et d’immobilier sous la loupe

Les suspicions de la Comco portent notamment sur le marché des annonces classées d’offre d’emploi, imprimées ou en ligne, en Suisse alémanique et plus particulièrement dans la région bâloise. L’examen, dit «approfondi», s’attardera également sur le marché des lecteurs de quotidiens, celui des espaces publicitaires imprimés ou encore sur celui des offres immobilières.

La procédure doit parvenir à terme dans un délai légal de quatre mois.

Rachetée à Christoph Blocher

Tamedia avait fait part en avril de son intention de racheter la Basler Zeitung au groupe de presse Zeitungshaus de Christoph Blocher, pour un montant non dévoilé.

La Comco avait déjà retardé en mai la prise de contrôle par Tamedia de la régie publicitaire Goldbach. Le groupe zurichois disposait toutefois déjà à cette date de la quasi-intégralité des titres Goldbach.

A ce sujet: La Comco examinera l’achat de Goldbach par Tamedia

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)