Le groupe Raiffeisen poursuit sa trajectoire stellaire, affichant des résultats record pour la sixième année consécutive. «Nous dépasserons la barre des 3 millions de clients au cours du 1er trimestre 2007», a indiqué mercredi Patrik Gisel, vice-président de la direction. «Un Suisse sur deux de plus de 16 ans sera alors client de Raiffeisen!»

En 2006, le groupe de 405 banques régionales a réalisé une croissance supérieure au marché dans les hypothèques et les fonds d'épargne. «Malgré une concurrence de plus en plus rude, nous avons hissé notre part du marché hypothécaire de 13,6% en 2005 à 13,8% en 2006», a souligné Patrik Gisel.

Le marché suisse des hypothèques a progressé de 4,2% l'an dernier, contre 5,1% pour Raiffeisen, «ce qui confirme la justesse de notre stratégie», se réjouit le responsable. «Nous connaissons mieux les conditions de marché locaux et sommes en mesure d'offrir des solutions personnalisées», commente-t-il. La hausse des volumes d'hypothèques atteint même 7,7% en Suisse romande. L'Arc lémanique est la région privilégiée par Raiffeisen pour son expansion dans les activités de crédit hypothécaire et de conseil financier aux PME: «C'est là que nous avons identifié le plus de potentiel en termes d'habitants», note Alain Girardin, directeur du siège Suisse romande. Une agence sera ouverte en 2007 à Gland, et une autre à Lausanne Flon en automne 2008. Raiffeisen s'affirme ainsi comme le concurrent direct de la Banque Cantonale Vaudoise (BCV). Dans les fonds d'épargne et les dépôts, l'expansion de Raiffeisen est nette: le groupe enregistre une hausse de 0,5%, alors que le marché a connu un reflux de 4% en 2006. La part de marché de Raiffeisen passe dès lors de 17,7% en 2005 à 18,6% en 2006. Le groupe gère aujourd'hui 109,6 milliards d'actifs de clients.

Banque de confiance des PME

Parmi ses objectifs de 2007, Raiffeisen vise à devenir la «banque de confiance des PME» pour le conseil financier global, et à se hisser au rang de No 2 dans ce segment (elle est actuellement No 3): «Nous ciblons les PME avec une focalisation régionale et employant entre 150 et 200 personnes», explique Patrik Gisel.

Le partenariat avec la banque privée zurichoise Vontobel, dont Raiffeisen détient 12,5% du capital, est fructueux: la demande des clients de Raiffeisen pour les produits structurés de Vontobel a été soutenue, s'élevant à 2 milliards de francs de volumes sur 18 mois.