Dans sa publication du 7 juillet 2020 [1] sur la mise en œuvre de la loi fédérale sur les établissements financiers (LEFin), la Finma confirme les premiers organismes de surveillance (OS) et fournit des données récentes inédites sur le nombre global de gestionnaires de fortune indépendants [2] et de trustees.

Emanation d’organismes d’autorégulation (OAR) existants, les deux premiers organismes de surveillance agréés par le régulateur sont basés en Suisse romande (OSIF, issu de l’ARIF; OSFIN, créée conjointement par l’OAD-FCT et Polyreg). Plusieurs autres demandes sont en cours pour l’obtention d’un statut d’OS (de facto les OAR ASG, VQF et OAR-G respectivement).