Place financière

Rajeunie, Notz Stucki vise 50% de croissance en cinq ans

Lancée il y a cinquante-cinq ans, la société de gestion genevoise, connue pour la gestion alternative, ambitionne de recruter dans ses trois métiers – gestion privée, asset management et services aux fonds

Changement de génération chez l’un des plus anciens gérants indépendants de Suisse. Notz Stucki revoit son organigramme à la suite du départ à la retraite du responsable de l’asset management. Le comité exécutif est élargi, avec notamment l’arrivée d’un responsable des investissements à part entière, annonce mardi la société de gestion genevoise. De 10 milliards de francs d’avoirs sous gestion, elle vise 15 milliards d’ici cinq à six ans, en recrutant dans ses trois métiers.

Le nom Notz Stucki est historiquement attaché aux hedge funds. Dès le lancement de leur société en 1964, Beat Notz et Christian Stucki ont cherché les meilleurs gérants, d’abord à Wall Street puis en Asie dès la fin des années 1970 et en Inde au milieu des années 1990. Cette recherche des meilleures expertises demeure centrale dans la stratégie de l’entreprise, déclare au Temps Grégoire Notz, le fils de Beat Notz: «C’est en cherchant des talents que nous sommes arrivés dans l’alternatif car c’est là qu’ils se trouvaient à l’époque. Nous cherchons toujours des gérants de qualité ou qui soient actifs sur de nouvelles géographies.»