Horlogerie

Raketa se rêve en «Omega russe»

La marque russe perd de l’argent depuis sa relance en 2011. Elle a aussi quelques zones d’ombre, mais son patron veut croire en un avenir radieux, grâce à sa manufacture intégrée

«Sdelano v Rossii», «fabriqué en Russie». A la foire de Bâle, une entreprise se distingue en vantant haut et fort ses origines russes. La marque Raketa Watch a pris ses quartiers dans le «Watch Incubator», espace de la manifestation dédié aux start-up horlogères.

Lire aussi: Pour Mondaine, le nouveau «Swiss made» se trompe de critères