Ramon Esteve a évacué la pression avec un tour à vélo, dimanche en début d’après-midi. Puis, le président de STSA (Swiss Trading and Shipping Association, qui défend les intérêts des négociants en matières premières) a pris connaissance des résultats de l’initiative sur les entreprises responsables avec un certain soulagement. Celui qui est aussi directeur général d’ECOM Agroindustrial (60 employés à Nyon, environ 6500 dans le monde, active dans le cacao, le café et le coton) comprend la préoccupation de la population mais considère que l’initiative «ratissait trop large».

Le Temps: Vous êtes soulagé?