Ne dites plus «libra», dites «diem». C’est le nouveau nom de la monnaie numérique lancée par Facebook, de façon à marquer un «nouveau jour», a annoncé l’association basée à Genève Libra mardi. Elle-même s’est également rebaptisée «Association Diem». Elle a également annoncé avoir renforcé sa direction avec le recrutement notamment d’un avocat général.

Elle n’a, en revanche, pas donné d’information sur le lancement possible de sa monnaie. Le Financial Times du week-end dernier croyait savoir qu’il aurait lieu en début d’année prochaine. L’association, qui a déposé une demande d’autorisation à la Finma, visait jusqu’ici la fin de cette année. Et ce, dans un format un peu différent de celui prévu à l’origine d’une monnaie numérique adossée à un panier de devises et d’obligations.