Et maintenant? C’est la grande question que se posent les investisseurs après que juillet a été le meilleur mois pour les grandes capitalisations américaines depuis un an. L’indice S&P 500 avait progressé de 9%, tandis que les valeurs technologiques ont effacé un tiers de leur perte du premier semestre, grâce à une hausse de 12% du Nasdaq. Même l’indice des actions mondiales, le MSCI All Country World, est repassé dans le vert pour la première fois en cinq mois, après sa plus forte hausse depuis novembre 2021. Ce rebond a été surprenant, car il s’est inscrit dans un contexte de forte remontée des taux d’intérêt et d’inflation galopante, sans oublier la guerre en Ukraine. Marque-t-il le début d’une nouvelle phase de progression ou ne sera-t-il qu’un bref passage haussier dans des marchés qui poursuivront leur tendance baissière – c’est-à-dire un bear market rally?