Recherche

La recherche en finance genevoise s'autofinance grâce à la Chine

Lancé il y a dix ans à Genève, l’institut de recherche en finance GFRI est devenu autonome grâce au programme de doctorat professionnel en gestion de fortune qu’il enseigne à Pékin

Il est possible de faire de la recherche académique de pointe à Genève et d’être autonome sur le plan financier. C’est ce que prouve le Geneva Finance Research Institute (GFRI). L’institut de recherche, qui fête ce mardi ses 10 ans, a été soutenu financièrement à ses débuts par la Fondation Genève Place Financière. Mais il s’autofinance depuis 2016, grâce à la Chine.

Le GFRI a en effet créé un programme payant de doctorat professionnel avec une spécialité en gestion de fortune, dispensé exclusivement à Pékin – une première pour une institution suisse. Des professeurs du GFRI assurent la moitié des dix cours qui ont attiré près de 270 étudiants au total. Le GFRI continue à collaborer avec la place financière, notamment sur des conférences, mais sans recevoir de financement.