C’est un coup magistral que vient de réaliser Google. Vendredi, la multinationale américaine a répliqué à la Commission européenne, qui lui avait infligé il y a un an une amende de 4,3 milliards d’euros. Bruxelles lui reprochait d’abuser de la position dominante d’Android, son système pour mobiles, pour renforcer ses parts de marché dans la recherche en ligne.

Lire aussi: Le bras de fer entre Google et la Commission européenne s’intensifie