La situation actuelle d’accès aux vaccins contre le SARS-CoV-2 a cela d’inédit que ceux-ci ont été vendus avant même d’être autorisés et promis à certains pays tandis que leur efficacité et leur innocuité n’avaient pas encore été démontrées dans des études cliniques.