Comment va évoluer le groupe Edmond de Rothschild, à la suite du décès de Benjamin le 15 janvier 2021? En suivant la même stratégie, en poursuivant la transformation du groupe bancaire et en visant la rentabilité des autres activités de la famille, répond en substance Ariane de Rothschild, que Le Temps a rencontrée dans son bureau genevois à la banque. «Il faudra encore trois ans pour terminer la construction du pôle bancaire, simplifier sa structure et avancer sur la numérisation de la banque privée internationale», détaille la présidente et actionnaire majoritaire du groupe, avec 66% des parts.

C’est en 2015 que Benjamin et Ariane de Rothschild ont décidé de créer un groupe bancaire unique, en regroupant les activités suisses, luxembourgeoises et françaises. «Le modèle existant à l’époque était à bout de souffle, poursuit Ariane de Rothschild. La réglementation et les marchés avaient évolué, il fallait resserrer le contrôle du risque, avoir des profils de banquiers plus spécialisés.»