Le sprint effectué par Lonza pour étoffer massivement ses effectifs a tout du bon scénario pour une série TV haletante. Un bref coup d’œil sur la page recrutement du fabricant bâlois du principe actif du vaccin anti-covid-19 Moderna et l’esprit imagine des équipes de ressources humaines harassées, des armadas d’opérateurs qui débarquent dans la petite ville de Viège, en Valais, et des dizaines d’entretiens en ligne avec des ingénieurs à l’autre bout du monde.

Directeur général de l’entreprise, Pierre-Alain Ruffieux l’a indiqué jeudi en annonçant vouloir doubler la production de vaccins à Viège en 2022: jamais dans son histoire Lonza n’a autant engagé qu’en mars. Et pourtant, cela ne suffit pas pour faire face à une demande inédite. Il y a les besoins énormes pour vacciner la planète, mais aussi les nombreux autres partenariats noués.