Dans l'article intitulé «Deuxième pilier: les assureurs seront bientôt sous le contrôle des cotisants», nous avons écrit par erreur que les 300 000 assurés de Swiss Life pourraient être élus et voter pour choisir les membres du conseil de fondation. Seuls les membres des commissions de gestion des 20 000 entreprises clientes le pourront.