Les ventes de voitures neuves en Suisse sont restées stables en mars, après plusieurs mois de fort recul. Elles affichent même une légère augmentation de 0,8% par rapport à la période correspondante de l’an passé, selon auto-suisse. Le mois dernier, 23 678 immatriculations de voitures neuves ont été enregistrées sur territoire helvétique, ce qui porte le chiffre total depuis le début de l’année à 58 910, soit un recul de 11,4% par rapport au 1er trimestre 2008.

Une certaine amélioration donc, puisque les ventes avaient plongé de 18,6% en février et de 17,5% en janvier. Il est toutefois encore trop tôt pour parler de retournement de tendance. «Nous entrevoyons tout de même une lueur d’espoir à l’horizon», commente Andreas Burgener, directeur d’auto-suisse.

Grandes différences selon les marques...

Les constructeurs en difficulté ont vu leurs ventes plonger durant le mois sous revue. Le groupe suédois Saab, abandonné par son propriétaire General Motors, n’a écoulé que 75 véhicules (-55%), et l’américain Chrysler seulement 45 (-54,1%).

Les voitures allemandes restent les plus prisées. Volkswagen (+1,8% à 2349 unités), Audi (+17,6% à 1538) et Opel (+1 à 1509) arrivent en tête.

... et selon les pays

La Suisse s’en sort mieux que le reste de l’Europe. Les ventes sur le Vieux Continent ont fléchi de 9% en mars. Le recul est néanmoins moins fort que les mois précédents, ainsi qu’en témoignent les chiffres de l’Association européenne des constructeurs automobiles l’ACEA.

Mais les écarts sont parfois très importants, ainsi au Royaume-Uni les ventes continuent de s’effondrer, -30% en mars, tandis que les pays ayant instauré une «prime à la casse» s’en sortent parfois beaucoup mieux: la France enregistre une nette amélioration de 8% par rapport à mars 2008, et l’Allemagne une augmentation exceptionnelle des ventes de 39%.

Pour l’ensemble du continent, les ventes ont chuté de 18,3% en février et de 27% en janvier, ce qui porte le recul sur l’ensemble du premier trimestre à 17,2%, toujours selon l’ACEA.