Ma dernière chronique était consacrée aux «sales cons». Même s’il y en a encore tristement beaucoup trop, ils ne représentent heureusement qu’une fraction des cadres. Celle qui se situe à un extrême du spectre des possibles.