industrie

Pour relancer le secteur automobile, l’Etat français renforce les bonus écologiques

Le plan du gouvernement prévoit de porter à 7000 euros le bonus pour les véhicules électriques, contre 5000 actuellement. Le bonus des voitures hybrides est pour sa part fixé à 4000 euros, contre 2000 aujourd’hui

Le renforcement du bonus écologique pour les véhicules hybrides et électriques sera conditionné au «maintien de leurs prix par les constructeurs», a annoncé mercredi le gouvernement dans sa présentation du plan de soutien à la filière automobile.

Les efforts de la puissance publique en matière d’hybride et d’électrique «sont conditionnés au maintien de leurs prix par les constructeurs automobiles et devront se traduire dans la localisation de la production de ces véhicules en France (ainsi que de leurs composants)», selon ce document.

Le plan du gouvernement, destiné à aider PSA Peugeot Citroën en grave difficulté, Renault et plus largement toute la chaîne de production, a été présenté mercredi en Conseil des ministres et devait être détaillé par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et celui du Travail Michel Sapin à la mi-journée.

Ce plan prévoit notamment de porter à 7000 euros le bonus écologique pour les véhicules électriques, contre 5000 euros actuellement. Le bonus des voitures hybrides est pour sa part fixé à 4000 euros, contre 2000 euros aujourd’hui.

Celui des véhicules thermiques faiblement émetteurs de carbone est augmenté de 100 à 150 euros, selon les cas. Jusqu’à présent, les véhicules émettant entre 91 et 105 grammes de CO2 par kilomètre étaient subventionnés à hauteur de 100 euros, et ceux émettant entre 61 et 90 g/CO2/km à hauteur de 400 euros. Ces mesures seront valables jusqu’à la fin de l’année puis «précisées» dans la loi de finances pour 2013.

Plan salué par PSA

Le président du directoire de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin a salué mercredi les aides aux véhicules propres prévues par le gouvernement dans le cadre de son plan de soutien à la filière automobile. «C’est une excellente chose» si les mesures gouvernementales comprennent une aide à l’innovation, a souligné M. Varin lors d’une conférence de presse à l’occasion de la publication des résultats semestriels du groupe.

«S’il y a des aides à l’hybride, ceci va nous conduire bien sûr à développer nos modèles existants», a ajouté M. Varin, qui a rappelé que le constructeur automobile français propose aussi des voitures électriques. «Nous sommes la locomotive de la filière automobile en France», a souligné le numéro un de PSA.

Concernant l’amélioration de la compétitivité du travail, un thème cher à M. Varin, il a dit «attendre de voir ce qu’il y a dans le plan» qui devait être détaillé à la mi-journée par le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg et celui du Travail Michel Sapin.

Ce renforcement du bonus écologique pour les véhicules hybrides et électriques sera conditionné au «maintien de leurs prix par les constructeurs», selon le plan gouvernemental qui sera présenté après le conseil des ministres.

Publicité