Le conflit entre la Russie et l’Ukraine a causé un choc sur le prix des matières premières qui montre à quel point ces pays sont incontournables sur le front des hydrocarbures, des céréales et des métaux. L’Europe, qui dépend des énergies fossiles russes, négocie des alternatives.