Les rémunérations des hauts dirigeants de Credit Suisse ont fondu en 2008. Le patron de la direction, Brady Dougan, et le président du conseil d’administration, Walter Kielholz, ont vu leur salaire se réduire à environ un dixième de ce qu’ils avaient gagné au titre de l’exercice précédent et n’ont perçu aucun bonus.

Selon le rapport annuel publié mardi, Brady Dougan a reçu 2,86 millions de francs au total, dont 1,25 million en liquide, le reste se composant de dividendes et de prestations de prévoyance. Un an plus tôt, Brady Dougan avait encore gagné 22,3 millions de francs, dont 2,4 millions en liquide.

Le président de Credit Suisse Walter Kielholz, qui vient d’être nommé à la tête de Swiss Re, a quant à lui vu son salaire se réduire presque dans les mêmes proportions (-86%), à 2,02 millions de francs. En 2007, sa rémunération s’élevait encore à 14,6 millions, versée à hauteur de 8,5 millions en liquide, dont 6,5 millions de bonus.

Le vice-président Hans-Ulrich Doerig, qui doit remplacer Walter Kielhoz en date de l’assemblée générale ordinaire d’avril, a perçu pour sa part davantage que ce dernier, soit 2,9 millions de francs, dont un bonus en liquide de 1,06 million. Un an plus tôt, la banque lui avait accordé 5,02 millions de francs au total.

Au total, les 13 membres du conseil d’administration ont reçu 10,93 millions de francs au titre de l’exercice passé, contre 25,40 millions en 2007.

Les actionnaires voteront sur le rapport de rémunération 2008 lors de l’assemblée générale d’avril. Le vote n’a toutefois qu’un caractère purement consultatif.