L'Association suisse produits structurés (ASPS) annonce l'adhésion de deux nouveaux membres, la BCV et la Deutsche Bank. Elle recouvre ainsi plus de 90% du marché suisse et avance à grands pas vers son objectif, l'accroissement de la notoriété des produits structurés. Ces produits occupent une part de 5,84% dans les portefeuilles et les spécialistes prévoient une croissance annuelle de 20%. Selon l'ASPS, leur part grimpera à 10% dans les cinq ans.

L'ASPS procède en outre, pour la seconde fois, à l'octroi de récompenses qui honorent des produits et services particuliers. Une procédure similaire à l'industrie des fonds de placement.

C'est en fait une bonne occasion pour apprécier les innovations des derniers mois. Sous l'égide d'un jury présidé par le professeur Hans Geiger, directeur du Swiss Banking Institute (comprenant entre autres Mark Bürki, CEO de Swissquote, Hansjörg Germann, CIO de Zurich Financial Services et Eric Wasescha, CEO de Derivative Partners), les organisateurs répartissent les «Awards» des produits structurés en quatre principales catégories: les produits de levier, de participation, d'optimisation de la performance et de protection du capital.

Les Mini-Futures d'ABN Amro obtiennent le premier prix dans les produits à levier, un segment important puisqu'il représente 61% du chiffre d'affaires sur SWX. Introduits l'an dernier, la bourse suisse compte maintenant plus de 300 Mini-Futures, selon le magazine payoff, édité par Derivative Partners. Leur avantage, par rapport aux warrants habituels, consiste à ne pas dépendre de la volatilité. Le deuxième prix est attribué à Vontobel pour ses warrants calls et puts sur le Phelix, c'est-à-dire sur le prix de l'électricité physique. Ce qui offre un nouveau sous-jacent au marché.

Pour les produits de participation, deux nouveaux sous-jacents ont convaincu le jury, l'indice SWX Immofonds de la Banque cantonale de Zurich et l'indice CYD d'ABN Amro pour éviter les situations de contango dans les matières premières.

Dans les produits d'optimisation, le prix va à Clariden Leu pour des Reverse convertibles dont la valeur est déterminée à partir de l'évolution relative de deux valeurs. Il s'agit du Spread barrier reverse convertible. Le deuxième prix est confié à Goldman Sachs pour des produits, les Capped call warrants sur le VSMI, qui permettent de jouer de façon simple l'augmentation de la volatilité.

Dans les produits à capital garanti, ce sont les certificats European sector rotation de Vontobel qui gagnent le prix. Ils offrent à la fois une protection à 90% du capital et une performance supérieure à l'indice des actions.

Le second prix va à la Banque cantonale de Zurich pour le ZinSMI, avec une garantie de 100% du capital et un taux d'intérêt qui dépend de l'évolution du SMI, mais qui est compris entre 1,4% et 4%.

Le jury distribue également un prix spécial. Il va à la Banque cantonale de Saint-Gall pour son Performer 3a, le premier produit structuré destiné à la prévoyance individuelle 3a.

Un prix particulier, le «Community Award» récompense la qualité du service aux investisseurs et il résulte d'un sondage auprès de tous les investisseurs privés et les gérants. Plus de 2000 personnes y ont participé, selon Derivative Partners. Deux banques sont honorées, Vontobel et UBS. Il s'agit des mêmes instituts d'émission que l'année précédente.