Economie

Le rendez-vous des produits structurés. Le thème du mois. L'art de protéger son prêt hypothécaire

Les taux d'intérêt, y compris hypothécaires, ont déjà grimpé. Des produits structurés permettent de limiter le risque. A quel prix?

Les produits structurés s'adressent-ils aussi aux propriétaires ou futurs propriétaires immobiliers? Plusieurs exemples permettent d'évaluer les coûts et bénéfices d'une telle protection. Dans la situation actuelle, malgré les relèvements récents des taux, les économistes prévoient encore une hausse ces prochains mois. L'idée consiste donc à se couvrir contre un risque de hausse des taux hypothécaires. Que faire? Un exemple concret permettra de mieux envisager la question: partons d'une hypothèque de 500000 francs sur une maison. Le propriétaire tient à prolonger dans un an une hypothèque à taux fixe qui arrive à échéance et qui porte sur le montant ci-dessus. Ce peut également être une personne qui veut contracter une hypothèque de 500000 francs dans un an. «Les warrants sur taux d'intérêt offrent la solution et permettent de se protéger à un moindre coût», selon Lionel Pilloud, responsable des produits structurés à la Banque Vontobel à Genève. Il en existe une gamme étendue, avec des taux de référence, des durées de vie et des prix d'exercice différents. Disons que vous désirez prolonger le prêt hypothécaire de 6 ans avec du taux fixe. L'idée consiste donc à se protéger durant une période d'un an contre une hausse des taux, tout en continuant à bénéficier d'une baisse de taux si les prévisions ne se réalisent pas. Dans ce cas, on achètera des warrants call sur taux d'intérêt. Le taux d'intérêt de référence sélectionné doit se rapprocher le plus possible de la durée de la future hypothèque à taux fixe. Quant à la durée des warrants, elle correspondra à la période de couverture recherchée, ici un an.

«Pour vous protéger immédiatement contre une hausse des taux d'intérêt hypothécaires, il est conseillé de choisir des warrants avec un prix d'exercice dans la monnaie», ajoute Lionel Pilloud. Dans les conditions actuelles de marché, le warrant call sur un taux d'intérêt de référence à 5 ans avec une durée de vie de 12 mois, et au prix d'exercice de 2,63% coûterait par exemple 0,51 franc. L'étendue de la couverture dépend de la formule suivante (durée du taux d'intérêt de référence multiplié par le ratio suivant: montant du prêt multiplié par la durée du prêt et le tout divisé par 100 fois la durée du taux de référence du warrant). Dans cet exemple, vous devriez acheter 30000 warrants de 0,51 franc, soit 15300 francs. Cela correspond à 3,06% de l'hypothèque. Il est réparti sur une durée de 6 ans, ce qui correspond à 2550 francs ou 0,51% par an. En résumé, en cas de hausse des taux supérieure à 0,51% ces 12 prochains mois, votre couverture est rentabilisée. A titre d'exemple, en cas de hausse du taux de 1%, la charge d'intérêt bondit de 30000 francs. Mais vous êtes entièrement couvert contre une hausse de 1% pour le prix de 15300 francs.

Publicité