Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
En 1967, la première montre-bracelet à quartz du monde, Beta 1, voyait lejour dans les laboratoires du Centre Electronique Horloger (CEH) à Neuchâtel.
© CSEM

Carnet noir 

René Le Coultre, inventeur du quartz horloger, n’est plus

L’ingénieur neuchâtelois qui avait eu l’idée de mettre du quartz dans les montres-bracelet est décédé samedi, peu après son centième anniversaire

René Le Coultre, l'ingénieur neuchâtelois qui a inventé la montre-bracelet à quartz, est décédé. Il avait été l'un des fondateurs du Centre électronique horloger (CEH), devenu par la suite le Centre suisse d’électronique et de microtechnique (CSEM). Selon l’avis de décès paru lundi dans Arcinfo et cité par l’ATS, il venait de célébrer son centième anniversaire. Il était né à Milan le 28 juillet 1918.
 
Dans un long portrait paru dans le journal neuchâtelois ce printemps, René Le Coultre se souvenait en particulier de cette année 1957, année durant laquelle la Fédération horlogère l’avait approché pour lui commander un rapport sur les possibilités de redonner un coup de fouet à l’horlogerie traditionnelle grâce au quartz. Il faudra ensuite dix ans et la création du CEH pour qu’un premier prototype voit le jour.

Lire aussi: Le CSEM, trait d’union entre le quartz et les technologies mobiles

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)