Sans comptabiliser cet effet exceptionnel, le groupe a vu son bénéfice net reculer de 18,8% à 4,3 millions de francs, a-t-il indiqué mardi. Sur le plan opérationnel, le résultat a chuté de 37% à 20,5 millions, essentiellement en raison d’achats d’énergie à prix élevés sur les marchés de gros.

Le chiffre d’affaires a lui progressé d’un dixième à 282 millions de francs. La hausse est surtout liée à l’extension de la zone de commercialisation, grâce au lancement des activités opérationnelles de Romande Energie Commerce, qui regroupe les activités commerciales de plusieurs distributeurs électriques vaudois.