«Que ton aliment soit ta seule médecine» disait Hippocrate. Deux millénaires plus tard, il semble au contraire que l’humanité soit malade de son alimentation.