Les hedge funds ne font rien comme les autres. C'est bien la seule industrie où les nouveaux venus gagnent plus que les mieux établis. La commission de gestion type, de 1% il y a dix ans, s'approche désormais de 2%, alors même que l'industrie devient mature. En 2005, les gérants alternatifs ont empoché un record de 16 milliards de dollars à ce titre, selon Hedge Fund Research. A cela s'ajoutent les 20% qu'ils prélèvent sur les rendements. D'où la règle établie des 2/20, voire des 2,5/25 pour les plus renommés.

C'est que le succès des hedge funds n'a jamais été aussi grand. Pendant que les commissions de gestion grimpaient de 13% en cinq ans, le nombre de fonds doublait. Les fonds classiques, eux, ont vu leurs commissions tomber de 6%.

Pourtant, la performance moyenne de ces fonds non conventionnels, de 9% en 2004 et en 2005, est loin des 16% des années 1990. A l'époque, tarifs élevés et performances exceptionnelles allaient de pair. Aujourd'hui, ces frais couvrent les coûts réglementaires accrus. Les gérants exploitent aussi l'appétit insatiable pour les placements décorrélés. Ils encaissent ces marges sans trop de complexes quant à leurs résultats.