Quel véhicule les Américains préfèrent-ils en ce moment? Ce n'est plus le gros 4x4, mais les petits modèles comme la Toyota Yaris. En avril dernier, les ventes de voitures ont progressé de 5% à 655000 unités, tandis que celles des SUV et autres «pickups» s'effondraient de 17% à 590000 pièces.

La crise immobilière, qui coupe les vivres de centaines de milliers d'Américains, avait lancé le phénomène. La cherté de l'essence vient renforcer la tendance, estiment les constructeurs. Entre janvier et mai, le prix du gallon (3,78 litres) a grimpé de 3 à près de 4 dollars.

Et voilà maintenant qu'une nouvelle étape est franchie: de New York à Seattle, en passant par Dallas et San Francisco, les conducteurs découvrent le charme... des transports publics!

Selon des statistiques publiées mercredi, la fréquentation du métro new-yorkais a progressé de 5% depuis janvier. A Los Angeles, elle a augmenté de 14% en trois mois. A Washington, où les rames ne désemplissent plus, les autorités préparent un plan d'urgence dans le cas où le prix du gallon atteindrait les 5 dollars.

Jusqu'à il y a peu, seuls 5% des Américains (plus de deux fois moins que les Suisses) se rendaient au travail en transport en commun.