La Pomme (Apple) garde le sourire. Chez Microsoft en revanche, deux semaines après le lancement de son baladeur Zune, présenté comme un sérieux concurrent du légendaire iPod, on rit plutôt jaune. La commercialisation du nouveau gadget aux Etats-Unis est mal partie. Les clients se font attendre dans les magasins. Sur Internet, la situation n'est pas meilleure, comme en témoigne le classement des baladeurs les plus vendus sur Amazon.com. Le 15 novembre, le dernier-né de Microsoft pointait au septième rang. Une semaine après, il dégringolait à la treizième place. Un petit sondage réalisé aux Etats-Unis montre que moins d'un vendeur sur dix conseille Zune à ses clients.

La faute à Microsoft, qui a réussi à se tirer des balles dans le pied. Depuis quelques jours, la blogosphère s'émeut: l'appareil est incompatible avec Vista, le nouveau système d'exploitation que la firme de Redmond annonçait comme le plus performant pour les loisirs numériques. Zune ne fonctionne pas non plus avec un label que la société de Bill Gates avait lancé dans son offensive anti-iPod. En termes de prix, il équivaut à un iPod disposant de 30 Go de mémoire. Mais comparaison n'est pas raison. Pour rattraper les années d'expérience emmagasinées par Apple, Microsoft devra poursuivre son entraînement à coups de millions de dollars et faire preuve de modestie.