Le compteur électronique affichant, en temps réel, l'endettement total des Etats-Unis au fronton d'un immeuble du cœur de Manhattan ne dispose plus d'assez de zéros! Le financement du plan Paulson et la reprise par le Trésor de la dette des agences immobilières parapubliques Freddie Mac et Fannie Mae, a contribué à faire dépasser la barre des 10000 milliards de dollars à la dette publique du pays. Afin d'intégrer un chiffre de 10299299050383 dollars, de la place à dû être faite sur un compteur ne comprenant que treize unités, rapporte le site du Guardian. La dernière unité, jusque-là dévolue à l'affichage du symbole «$» a même dû disparaître.

Œuvre du père du promoteur Douglas Durst, la National Debt Clock avait été installée en 1989 afin de faire prendre conscience du problème au grand public. A l'époque, elle affichait modestement 2700 milliards.

L'endettement américain semble cependant sous contrôle... au moins du point de vue de l'affichage. Selon le Guardian son propriétaire aurait commandé une nouvelle «horloge», disposant de trois zéros supplémentaires. De quoi permettre au passif de Washington d'atteindre sereinement les 999999 milliards de dollars. Les autorités monétaires du Zimbabwe, qui doivent jongler avec les zéros d'une monnaie totalement dévaluée se sentent sûrement un peu moins seules.