Des chercheurs de l’EPFL ont mis au point une méthode de détection des contrefaçons de parfum. Ils l’ont testée sur des marques comme Givenchy, Hermès ou D&G. La méthode est appelée «ionisation par nébulisation électrostatique». Leur recherche est publiée dans Rapid Communications in Mass Spectrometry. (LT)