Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Une hôtesse de Cartier lors de la première journée du Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) à Genève, le lundi 18 Janvier 2016.
© SANDRO CAMPARDO

Economie

Le repli des exportations horlogères s'est poursuivi en janvier

Les exportations horlogères suisses ont fléchi de 7,9% en janvier. C'est le 6e mois consécutif de repli. L'industrie des machines et électronique, deuxième secteur exportateur helvétique, a également souffert

Les horlogers helvétiques ont vécu un début d'exercice 2016 difficile. En janvier, les exportations horlogères suisses ont fléchi de 7,9% au regard de la même période de 2015 à 1,5 milliard de francs, affichant un 6e mois consécutif de repli.

Lire aussi: A quoi ressemblera l’horlogerie suisse dans dix ans?

L'évolution des exportations horlogères est ainsi restée en ligne avec la tendance affichée au cours du 4e trimestre 2015, écrit jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH). Sur les quatre marchés principaux, trois, dont les deux premiers, à savoir Hong Kong et les Etats-Unis ont enregistré des baisses. Les livraisons de montres-bracelets ont aussi faibli en termes de volumes, soit de 13,8% à 1,9 million d'unités. Les garde-temps en acier et bimétalliques ont tiré la valeur vers le bas.

Les machines et l'électronique en souffrance

Le commerce extérieur de la Suisse s'est d'ailleurs contracté en janvier en rythme annuel. Par rapport au même mois de 2015, les exportations ont reculé de 1% en valeur nominale, et de 4% en termes réels, soit corrigés de l'inflation, à 16,3 milliards de francs. Les importations sont pour leur part ressorties à 12,8 milliards de francs, en baisse de 2,8% (-5% nominal) d'une année à l'autre, selon la statistique publiée jeudi par l'Administration fédérale des douanes (AFD).

Corrigées du nombre de jours ouvrables, les exportations ont reculé de 0,9% nominal (-3,9% réel) sur un an, et les importations de 2,8% (-5% réel). Au final, la balance commerciale boucle ainsi sur un solde positif de 3,5 milliards de francs (+0,2% sur un an).

Durant le mois sous revue, l'industrie des machines et électronique, deuxième secteur exportateur helvétique, a particulièrement souffert, avec un recul de ses exportations en valeur nominale de 10,6% sur un an, à 2,13 milliards de francs.

Publicité
Publicité

La dernière vidéo economie

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

Candidate au prix SUD de la start-up durable organisé par «Le Temps», la société Oculight est une spin-off de l’EPFL qui propose des aides à la décision dans l’architecture et la construction, aménagement des façades, ouvertures en toitures, choix du mobilier, aménagement des pièces, pour une utilisation intelligente de la lumière naturelle. Interview de sa cofondatrice Marilyne Andersen

«Nous tirons parti de la lumière pour améliorer le bien-être des gens»

n/a
© Gabioud Simon (gam)