Pour les acteurs bancaires helvétiques, les relations avec l’Union européenne sont aujourd’hui source de plusieurs tensions.