En février, les «indicateurs composites avancés» de L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) continuent de «signaler une expansion de l’activité économique, mais à des rythmes différents selon les pays et les régions». Ainsi, «des signes plus forts de croissance» sont envoyés par les Etats-Unis et le Japon, où l’indicateur grimpe de 0,9 point par rapport à janvier, et par l’Allemagne (+ 0,8 point). L’OCDE, qui réunit les 30 pays les plus riches de la planète, publie ces indicateurs chaque mois.

En revanche, continue l’organisation, un «possible affaiblissement du rythme de la croissance» semble se préciser en France et en Italie (respectivement + 0,1 et + 0,2 point). Les signes de ralentissement de l’expansion économique sont encore plus marqués en Chine, pays non membre de l’OCDE, «où l’indicateur composite avancé est resté inchangé pour les deux premiers mois de l’année 2010», note l’organisation.

Pour la zone euro, l’indicateur gagne 0,5 point en février, ce qui reste en deçà de celui de l’ensemble de la zone OCDE, qui augmente de 0,7 point. Les indicateurs pour l’Inde, le Brésil et la Russie ont enregistré des augmentations modérées, «leur permettant d’être proches ou au-dessus de leur tendance de long terme». Les indicateurs pour la Suisse sont également en hausse.